Cet article date de plus de huit ans.

La France a livré des traitements anti gaz sarin à l'opposition syrienne

Ces traitements doivent permettre de "protéger un millier de personnes", selon le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des rebelles syriens, le 15 juin 2013 à Alep (Syrie). (MUZAFFAR SALMAN / REUTERS)

La France a livré des traitements anti-gaz sarin à l'opposition syrienne. Selon le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui a annoncé la nouvelle samedi 22 juin à l'issue d'une réunion du groupe des Amis de la Syrie, ces "traitements qui peuvent protéger un millier de personnes". "Ça en dit long sur les ravages que fait courir Bachar al-Assad à sa population", a ajouté Laurent Fabius.

Paris, Washington et Londres accusent le régime syrien d'avoir eu recours à des armes chimiques dans le conflit qui l'oppose depuis plus de deux ans à une rébellion. Le gaz sarin, un puissant gaz neurotoxique mortel, a été identifié dans des échantillons prélevés dans le quartier de Jobar, à Damas.

Le régime dément et le président de la commission d'enquête de l'ONU sur la Syrie a réaffirmé vendredi qu'il ne pouvait pas dire avec certitude qui avait utilisé des armes chimiques en Syrie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.