Cet article date de plus de sept ans.

Les combattants rebelles fuient l'avancée de l'armée syrienne dans la vieille ville d'Alep

Les rebelles ont fui certaines zones de la vieille ville qu'ils contrôlaient encore, dans la nuit de mardi à mercredi. Mais les combats dans la vieille ville n'ont pas tout à fait cessé.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La vieille ville d'Alep, en Syrie, le 3 décembre 2016. (GEORGE OURFALIAN / AFP)

Les forces gouvernementales syriennes sont-elles en passe de prendre le contrôle de la totalité de la vieille ville d'Alep ? C'est en tout cas ce que rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, mercredi 7 décembre. Selon l'OSDH, les combattants rebelles ont fui dans la nuit certaines zones de la ville qu'ils contrôlaient encore, face à la progression de l'armée de Bachar Al-Assad dans les quartiers de Bab Al-Hadid et Aqyul. Mais selon l'envoyée spéciale de franceinfo présente sur place, les combats se poursuivent toutefois dans la vieille ville, mercredi matin.

Depuis le 15 novembre, 80 000 déplacés

Selon l'OSDH, les affrontements entre les troupes du régime et les rebelles dans l'est d'Alep ont provoqué la fuite d'au moins 80 000 personnes depuis le 15 novembre. L'armée syrienne a lancé une vaste offensive à cette date, pour reconquérir les zones de la ville tenues par les rebelles.

Ces Syriens déplacés ont cherché refuge dans les quartiers contrôlés par le gouvernement, dans l'ouest d'Alep, dans les zones aux mains des forces kurdes ou dans les quartiers encore tenus par les rebelles, a précisé le directeur de l'ONG.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.