Frappes en Syrie : les intentions de Bachar al-Assad

Après avoir repris le contrôle de la région de la Ghouta, le régime syrien semble déterminé à poursuivre les opérations contre les territoires rebelles.

Voir la vidéo

Au lendemain des frappes occidentales, le régime syrien semble toujours déterminé. "Les capacités militaires conventionnelles de l'armée syrienne n'ont en rien été affectées par les frappes occidentales d'hier", explique Franck Genauzeau. Aucun avion de chasse, aucun tank n'ont été détruits donc l'armée syrienne va pouvoir reprendre son plan de reconquête. Dorénavant, l'armée syrienne veut se concentrer sur les deux grandes poches de résistance rebelles, une au nord et une au sud du pays. 

Idlib et Deraa

Idlib, 200 000 habitants, abrite une galaxie de groupes rebelles, mais elle est majoritairement contrôlée par des djihadistes proches d'Al-Qaïda. Cette ville est déjà régulièrement bombardée par le régime et les frappes occidentales d'hier sont ici vues comme une péripétie sans conséquence. L'autre objectif du régime est la ville de Deraa, au Sud, le berceau de la révolution. La proximité de la frontière israélienne rendra l'opération sensible.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un nuage de fumée aux alentours de la ville de Douma en Syrie, le 8 avril 2018, au lendemain d\'une attaque chimique présumée.
Un nuage de fumée aux alentours de la ville de Douma en Syrie, le 8 avril 2018, au lendemain d'une attaque chimique présumée. (STRINGER / AFP)