Cet article date de plus de sept ans.

Deux ados norvégiennes, parties "aider les musulmans", retrouvées en Syrie

Les deux jeunes filles étaient parties clandestinement pour participer au conflit syrien. Recherchées par Interpol, elles étaient retenues par un groupe rebelle.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une combattante rebelle syrienne, à Alep (Syrie), le 23 août 2013. (SALAH AL-ASHKAR / AFP)

Elles étaient parties clandestinement de chez elles pour participer à une guerre. Deux adolescentes norvégiennes ont été retrouvées par leur père en Syrie, selon l'avocat de la famille, qui a annoncé l'information jeudi 5 décembre. Les deux jeunes filles étaient parties en disant vouloir participer à l'insurrection syrienne. La plus jeune, âgée de 16 ans, est blessée (une blessure par balle selon des médias norvégiens) et doit être rétablie avant de pouvoir quitter le pays avec sa sœur.

La Norvège avait saisi Interpol en octobre après que les deux adolescentes d'origine somalienne eurent quitté le pays pour, avait dit l'aînée âgée de 19 ans dans un courrier électronique, "aider les musulmans". Quelques jours plus tard, leur père parti sur leurs traces avait annoncé que les deux jeunes filles étaient retenues contre leur gré par des rebelles.

Selon son avocat, le père, un Somalien qui a émigré en Norvège en 2000, a maintenant obtenu l'assurance que ses filles seraient prochainement relâchées et est lui-même rentré dans le pays scandinave. Les services de renseignement norvégiens estiment qu'au moins 30 à 40 personnes ont quitté la Norvège pour combattre en Syrie. La France n'est pas épargnée par ce phénomène, comme le rappelle l'itinéraire de deux frères originaires de Toulouse qui se sont engagés dans le conflit syrien, et dont l'un est mort.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.