Cet article date de plus de douze ans.

Renforts après l'offensive sanglante d'un cartel

Le Mexique va envoyer renforts exceptionnels dans l'Etat de Michoacan (ouest), après l'offensive sanglante d'un cartel
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Mexique va envoyer renforts exceptionnels dans l'Etat de Michoacan (ouest), après l'offensive sanglante d'un cartelLe Mexique va envoyer renforts exceptionnels dans l'Etat de Michoacan (ouest), après l'offensive sanglante d'un cartel

L'armée va renforcer ses positions "par voie aérienne, terrestre et maritime", a annoncé le ministre de l'Intérieur, Fernando Gomez Mont, jeudi soir.

Plus de 5.500 policiers et militaires, des hélicoptères d'assaut, des véhicules de patrouille : le président Felipe Calderon a décidé d'employer les grands moyens à l'encontre du cartel "La Familia".

Le Michoacan, dont est originaire M. Calderon, fait partie des Etats où 36.000 militaires et policiers ont été déployés depuis son élection, fin 2006, pour tenter de mettre fin à la guerre entre cartels pour le contrôle du lucratif trafic de la cocaïne vers les Etats-Unis.

Seize policiers ont été tués lors de cette offensive, dont douze ont été abandonnés, les corps empilés les uns sur les autres, le long d'une route, avec un message d'avertissement.

Le cartel a proposé un pacte


Le cartel avait envoyé mercredi une lettre publique à M. Calderon, pour lui proposer un "pacte national", un geste étonnant qui a été rejeté catégoriquement par les autorités.

Le gouvernement fédéral ne dialogue pas, ne pactise pas et il ne négociera jamais avec quelque organisation criminelle que ce soir", avait rétorqué M. Gomez Mont.

Depuis l'an dernier, 7.700 meurtres ont été attribués au crime organisé dans l'ensemble du Mexique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.