Cet article date de plus de six ans.

Rapprochement historique entre les Etats-Unis et Cuba

Ce mercredi, après la remise en liberté de l’Américain Alan Gross, détenu à Cuba depuis 2009, Barack Obama et Raul Castro se sont exprimés simultanément pour évoquer un rapprochement entre les deux pays.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 9 min.
 (Aux obsèques de Nelson Mandela fin 2013, Barack Obama avait salué Raul Castro © Reuters-Kai Pfaffenbach)

Résumé : Ce mercredi, après la remise en liberté de l’Américain Alan Gross, détenu à Cuba depuis 2009, les Etats-Unis et Cuba ont annoncé un rapprochement historique entre ces deux pays qui n'avaient plus de relations diplomatiques officielles depuis 1961. Barack Obama et Raul Castro ont simultanément fait des déclarations considérées comme un tournant historique. "Todos somos Americanos ", a déclaré le président américain en espagnol, tandis que le leader cubain a estimé que Barack Obama "méritait le respect ".

"Nous voulons commencer un nouveau chapitre de l'Histoire de l'Amérique" (Barack Obama)
écouter
"Cette décision du président Obama mérite le respect et la reconnaissance de notre peuple (Raul Castro)
écouter

A LIRE AUSSI 

►►► Cuba a libéré l'Américain Alan Gross 

►►► Etats-Unis/Cuba : fin d'une crise d'un autre temps

►►► Rapprochement Etats-Unis/Cuba : "Ce Congrès ne lèvera pas l'embargo"

23h02 : L'Union Européenne salue "un tournant historique "; La chef de la diplomatie, Federica Mogherini a déclaré "Un nouveau mur commence à tombe r".

22h50 : Via son compte Twitter, la Maison Blanche célèbre le retour d'Alan Gross sur le sol américain.

22h35 : A Miami, les exilés anti-castristes dénoncent la "trahison d'Obama" . Au Café Versailles, leur Q.G. en ville, ils dénoncent une décision qui "ne va profiter qu'à Cuba". Pour Carlos Munoz Fontanil, l'un d'aux, "les Etats-Unis vont à la catastrophe" . "C'est triste que nous ayons tout donné en échange de si peu" estime quant à lui  le maire de Miami, Tomas Regalado, un cubano-américain lui aussi présent au Café Versailles.

22h25 : Karel Negreté, ancien professeur de théorie politique à l'univeristé de la Havane et exilé depuis plusieurs années en France livre son sentiment à notre antenne : "Nous, cubains, nous sommes contents. Et surpris car personne ne s'y attendait. Mais il reste beaucoup à faire notamment sur l'embargo. Le lobby antiaméricain est très fort à Cuba. "

"Beaucoup de Cubains vivent aux USA. Ils vont pouvoir voir les leurs", Karel Negrel exilé cubain en France et ex-professeur de théorie politique à l’université de La Havane
écouter

22h18 : Les voyageurs américains pourront désormais rapporter depuis Cuba jusqu'à 100 dollars de tabac ce qui inclut les célèbres cigares cubains. Beaucoup s'en réjouissent, comme cet américain qui twitte : "Depuis que je suis né ils ont légalisé l'absinthe, l'herbe et les cigares cubains...Quelle sera la suite ?" 

22h10 : Sur Twitter, les réactions sont divisés. Alors que certains saluent un geste historique, les conservateurs américains dénoncent une "reculade" du "camarade communiste" Obama.  

21h33 "Les Etats-Unis et Cuba viennent d'annoncer leur décision de rétablir leurs relations diplomatiques, plus d'un demi-siècle après la fermeture de leurs ambassades. Je salue ces annonces qui, comme l'a depuis longtemps souhaité la France, ouvrent la voie à une pleine normalisation et, je l'espère, à la levée à terme de l'embargo sur ce pays ", écrit Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères dans un communiqué.

21h24 André Chassaigne, député du Puy-de-Dome et président du groupe d'amitié France-Cuba à l'Assemblée nationale, dit sa "surprise " sur France Info et une "immense satisfaction ". Il estime que le blocus a des "conséquences terribles pour les Cubains car il bloque les évolutions qui sont en cours à Cuba ".

"La levée du blocus va complètement bouleverser la société cubaine", André Chassaigne président du groupe d'amitié France-Cuba à l'Assemblée
écouter

20h24 La Maison Blanche indique qu'une visite de Barack Obama à Cuba "n'est pas exclue ". Elle souhaite également que l'embargo commercial soit levé avant la fin des fonctions du président en 2017.

19h30 Sur France Info, Adonis Liranza, exilé cubain à Paris depuis 13 ans estime que l'embargo ne sera pas levé avant l'année prochaine, voire l'année d'après. "En 2009, Obama avait assoupli certaines mesures concernant les voyages ", rappelle-t-il, "et on disait que l'embargo était à nos portes ", c'était il y a cinq ans.

Adonis Liranza, exilé cubain à Paris : "Je ne pense pas que [l'embargo soit levé] cette année ou l'année prochaine"
écouter

19h07 "Nous sommes en train de vivre un jour historique ", a déclaré Nicolas Maduro, le président du Venezuela.

19h04 L'inflexion des relations diplomatiques entre Washington et La Havane est la dernière en date d'une longue série de "concessions stupides " faites par Barack Obama aux dictateurs, a déclaré mercredi le président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner. "Les relations avec le régime Castro de devraient pas être révisées, et encore moins normalisées, tant que le peuple cubain ne jouira pas de la liberté ", dit il dans un communiqué.

18h50 Moscou salue le rétablissement des relations entre les Etats-Unis et Cuba. "Nous avons été informés de ce projet, nous ne pouvons que le saluer ", a indiqué un responsable russe sur Ria Novosti .

18H46   Isabelle Labeyrie, chef du service "monde" à France Info revient sur les réactions qu'a suscité la décision historique de Barack Obama, et notamment celle du Pape François "Il avait proposé sa médiation dans ce dossier et envoyé une lettre aux présidents des deux pays. Il s'est félicité de cette décision."

"Barack Obama a constaté l'échec de l'embargo. Il cherche une nouvelle approche" Isabelle Labeyrie, chef du service "monde" à France Info
écouter

18h42 Le Mercosur, le marché commun du Sud, salue une "rectification historique "

18h33 Les trois agents cubains libérés par les Etats-Unis sont arrivés à Cuba. Gerardo Hernandez, Ramon Labañino et Antonio Guerrero, condamnés en 2001 à de lourdes peines de prison pour espionnage

18h25 Ce rapprochement est "une grande décision historique " et une "grande satisfaction " pour le Vatican

18H19 : Pour Thomas Snegaroff, le discours de Barack Obama "vient clore une parenthèse ouverte en 1961. Souvenez-vous quand même qu'à l'époque, le protagoniste américain était Eisenhower, cela nous ramène à un autre temps! ". Une parenthèse qui ne sera vraiment close qu'avec la levée de l'embargo américain sur les Etats-Unis "C'est plus important encore que la création d'une ambassade à Cuba. Ce sera vraiment la dernière étape".  

"La dernière étape sera de lever l'embargo" Thomas Snegaroff, spécialiste des Etats-Unis à la rédaction de France Info
écouter

18h17 :  L'ONU "prête à aider " Cuba et les Etats-Unis à améliorer leurs relations, selon Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l'Organisation

18h : Le discours de Raul Castro

Raul Castro confirme le rétablissement des relations diplomatiques avec les Etats-Unis"Cette décision du président américain mérite le respect et la reconnaissance de notre peuple"La question principale de l'embargo américain reste à réglerLes trois agents cubains libérés par les Etats-Unis sont à CubaRaul Castro a remercié le Vatican et le Canada pour leur appui dans la conclusion d'un accord avec les Etats-Unis

"Barack Obama mérite le respect" (Raul Castro)

 (Raul Castro confirme un le rétablissement des relations diplomatiques avec les USA © CNN)

18h : Le discours de  Barack Obama

En normalisant les relations avec Cuba "nous tournerons la page d'une vision dépassée" de la politiqueLa politique "rigide" menée par Washington à l'égard de Cuba ces dernières décennies a eu peu d'impact. Le président américain annonce que les transactions financières seront "facilitées ", et les Américains pourront voyager sur l'île et payer en dollar américain."Je pense que nous pouvons aider davantage les cubains " en discutant avec le gouvernement de La HavaneBarack Obama annonce qu'il va évoquer la levée de l'embargo contre Cuba avec les membres du Congrès américainLes Etats-Unis vont retirer Cuba de la liste des pays soutenant le terrorisme 

"Todos somos Americanos" (nous sommes tous Américains) a déclaré Barack Obama en espagnol

 (Barack Obama annonce des changements de politique à l'égard de Cuba © CNN)

"Nous  commençons un nouveau chapitre de l'Histoire de l'Amérique" (Barack Obama)

17h33 : Conséquences boursières : le secteur des compagnies de croisières américaines progressait nettement à Wall Street après cette annonce historique de rapprochement.

17h20 : Alan Gross arrive aux Etats-Unis

17h15 :  Selon un responsable américain, le pape a joué un rôle crucial dans le rapprochement entre Cuna et les Etats-Unis. François avait envoyé une lettre "cet été " à Barack Obama, et a accueilli des délégations des deux pays pour finaliser le rapprochement.

17h11 : Barack Obama s'est entretenu mardi avec son homologue cubain Raul Castro, et le gouvernement cubain a accepté de libérer 53 personnes considérées par Washington comme des détenus politiques.

[Contexte de dégel]  Avant la libération d’Alan Gross, des signes de détente avaient été remarqués entre Washington et La Havane. Ils avaient notamment échangé de nombreuses amabilités lors de la crise d’Ebola. Depuis son arrivée à la présidence en 2006, Raul Castro a fait cesser les diatribes anti-américaines et Baraxk Obama a assoupli les règles qui s’appliquent aux voyages vers Cuba. En octobre, un éditorial du New York Times avait fait beaucoup de bruit. "Obama devrait arrêter l’embargo sur Cuba" avait été salué par Fidel Castro lui-même. D’après plusieurs sondages, la majorité des Américains sont favorables à un changement de politique vis-à-vis de l’île communiste.

17h04 : Selon un responsable américain, les Etats-Unis vont rétablir leurs relations diplomatiques avec Cuba. Une ambassade américaine à La Havane devraient ouvrir "dans les mois à venir ". Actuellement, les Etats-Unis n'ont qu'une section d'intérêts à Cuba.

16h34 : D'après un responsable américain, le chef de la diplomatie américaine John Kerry a œuvré ces derniers mois pour la libération de M. Gross. "Il a impliqué le Vatican sur Alan Gross et a eu cet été quatre conversations téléphoniques avec le ministre cubain des Affaires étrangères pour dire aux Cubains que s'il arrivait quoi que ce soit à Alan Gross, il n'y aurait jamais, jamais, de meilleures relations avec les Etats-Unis ", a dit ce responsable.

Qui est Alan Gross : les explications de Frédéric Carbone
écouter

16H10 : Pour Jeannette Habel, professeure à l'Institut de l'Amérique Latine à Paris "Nous sommes à la veille d'un changement historique. Cuba pourrait même participer pour la première fois au sommet des Amériques à Panama"

"Nous sommes à la veille d'un changement historique", Jeannette Habel, chercheuse à l'Institut de l'Amérique Latine de Paris
écouter

16h07 Barack Obama va assouplir l'embargo et les restrictions aux voyages avec Cuba, déclare un collaborateur du Congrès américain

16h04 Une télévision cubaine annonce que lors de son discours, à 18h, Raul Castro fera une "annonce importante "

16h Les Etats-Unis vont engager des pourparlers sur une normalisation de ses relations avec Cuba, selon des responsables américains. "Ouvrir la porte avec Cuba pour le commerce, les voyages et l'échange d'idées va conduire à des changements positifs à Cuba, que notre politique d'exclusion n'a pas réussi à produire depuis plus de 50 ans ", a déclaré dans un communiqué le sénateur Richard Durbin, numéro deux du Sénat et proche du président américain.

15h30 L'Américain Alan Gross a été libéré "en échange" de trois Cubains

15h Les entourages de Barack Obama et Raul Castro annoncent que les deux dirigeants feront d'importantes déclarations, simultanément à 18h

14h52 Annonce ce la libération de l'Américain Alan Gross, détenu à Cuba depuis 2009

A LIRE AUSSI ►►► Cuba a libéré l'Américain Alan Gross 

 (©)
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.