VIDEOS. Un missile tiré depuis le Yémen abattu au-dessus de l'Arabie saoudite

C'est la première fois qu'un missile balistique des rebelles chiites yéménites est intercepté aussi près de la capitale saoudienne, Riyad.

L\'aéroport de Riyad (Arabie saoudite), le 14 avril 2008.
L'aéroport de Riyad (Arabie saoudite), le 14 avril 2008. (EYEPRESS NEWS / AFP)
avatar
franceinfo avec AFP et ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il visait visiblement la capitale saoudienne ou ses environs. Un missile balistique tiré depuis le Yémen a été intercepté, samedi 4 novembre, près de Riyad par les forces saoudiennes, rapportent les agences de presse du royaume.

Le projectile a été abattu près de l'aéroport international du roi Khaled, dans les faubourgs nord de la capitale saoudienne, selon la chaîne de télévision Al Ekhbariyah. Aucune victime n'est à déplorer, dit-elle.

Un missile tiré à environ 750 km de là

Des fragments sont tombés dans l'enceinte de l'aéroport, mais le trafic aérien n'a pas été perturbé, indique quant à elle l'Aviation civile saoudienne sur Twitter.

Selon un communiqué de la coalition sous commandement saoudien engagé contre les miliciens yéménites houthis, cité par l'agence de presse publique SPA, l'engin a été tiré à 20 heures du Yémen. L'agence Saba News, qui dépend des rebelles chiites houthis, précise quant à elle qu'il s'agissait d'un missile Bourkane H2 et qu'il visait l'aéroport. Leur chaîne de télévision, Al-Masirah, précise que le missile a été tiré depuis le Yémen à environ 750 kilomètres de Riyad.

La Mecque déjà visée

Le Yémen, pays voisin de l'Arabie saoudite, est déchiré par une guerre qui oppose les forces gouvernementales majoritairement sunnites aux rebelles chiites houthis. Ces derniers sont soutenus par des partisans de l'ex-président yéménite qui se sont emparés en septembre 2014 de la capitale Sanaa et de larges pans de territoire dans le nord du pays.

En mars 2015, le camp progouvernemental yéménite a reçu le soutien d'une coalition arabe emmenée par Riyad qui est intervenue dans les airs puis au sol. Depuis cette intervention, des zones frontalières saoudiennes sont régulièrement visées par des raids des Houthis et par des tirs de projectiles. En juillet, un missile balistique tiré du Yémen vers La Mecque avait été intercepté par les Saoudiens, un mois avant le grand pèlerinage musulman.