Cet article date de plus de huit ans.

Deux adolescents palestiniens tués dans de nouvelles violences en Cisjordanie

La mort d'un détenu palestinien dans une prison israélienne a provoqué d'importantes tensions à Gaza et en Cisjordanie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des Palestiniens escortent le corps de Maïssara Abou Hamdeïa, dans la banlieue de Jérusalem, le 3 avril 2013. (AHMAD GHARABLI / AFP)

Deux adolescents palestiniens ont été tués mercredi 3 avril au soir par l'armée israélienne dans le nord de la Cisjordanie, au deuxième jour d'importantes tensions dans les territoires palestiniens. Des tirs de roquette palestiniens et un raid israélien ont eu lieu mardi.

La première victime tuée mercredi, âgée de 16 ans, a été mortellement blessé à la tête par des tirs de soldats israéliens. Ces derniers répliquaient à des jets de pierre venus d'un groupe de Palestiniens et dirigés contre un point de contrôle de l'armée. Les circonstances de la mort du second adolescent, cousin du premier, sont encore à éclaircir.

La mort d'un détenu palestinien ravive les tensions

Ces violences sont liées à la mort de Maïssara Abou Hamdeïa, un détenu palestinien de 64 ans, condamné à la réclusion à perpétuité pour une tentative d'attentat contre un café de Jérusalem en 2002. Il a succombé à un cancer mardi alors qu'il était détenu en Israël. Les Palestiniens affirment qu'il a été privé du traitement nécessaire pour soigner son cancer en prison, tandis qu'Israël dément toute négligence.

Son enterrement, jeudi 4 avril à Hébron, pourrait dégénérer en de nouvelles violences.  Cet épisode porte à trois le nombre de violations du cessez-le-feu conclu en novembre sous l'égide de l'Egypte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.