Cet article date de plus de quatre ans.

Le Qatar sanctionné par ses voisins arabes

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
qatar
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'Arabie saoudite, l'Égypte et leurs alliés ont décidé ce lundi 5 juin de rompre leurs relations diplomatiques avec le Qatar, l'accusant de soutenir les jihadistes. Le Qatar est furieux.

Le Qatar, épicentre d'un séisme diplomatique. Ce petit pays richissime voit l'Arabie saoudite, l'Égypte, les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Yémen rompre leurs liens diplomatiques. Toutes les liaisons sont suspendues. Objectif : asphyxier économiquement le Qatar accusé de soutenir les groupes terroristes comme Daech, Al-Qaïda et les Frères musulmans.

La faute à Trump ?

"C'est un micro-État face à des géants (...) et donc ces pays ne supportent pas que le Qatar joue un rôle en alimentant en argent, en armes, des révolutionnaires, des groupes. Le message, c'est qu'il faut que le Qatar se taise et rentre dans le rang", explique Christian Chesnot, coauteur de Nos très chers émirs.

Cette crise diplomatique intervient quinze jours après la visite en Arabie saoudite de Donald Trump, où il avait demandé publiquement d'isoler le grand ennemi de Riyad, l'Iran, avec qui le Qatar entretient des relations plus pacifiées. Jusqu'à présent, la France est un partenaire privilégié du Qatar. L'émirat est connu pour ses investissements dans le sport avec le PSG, les magasins ou les hôtels de luxe. Ce lundi soir, Paris ne s'est pas encore prononcé sur cette crise.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.