Attaques de pétroliers dans le Golfe : pour le Pentagone, le problème est international et pas seulement américain

C'est ce qu'a déclaré Patrick Shanahan, ministre de la Défense américain par intérim.

Patrick Shanahan s\'adresse à la presse, à Washington (la capitale fédérale américaine), le 14 juin 2019.
Patrick Shanahan s'adresse à la presse, à Washington (la capitale fédérale américaine), le 14 juin 2019. (ERIC BARADAT / AFP)

Les attaques attribuées à l'Iran en mer d'Oman représentent un problème mondial et pas seulement américain, a déclaré, vendredi 14 juin, le chef du Pentagone Patrick Shanahan. "Nous avons un problème international là-bas, au Moyen-Orient. Ce n'est pas un problème américain", a déclaré à la presse le ministre de la Défense par intérim, en référence aux attaques de jeudi contre deux pétroliers.

"La priorité pour moi, pour [le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche John] Bolton et pour [le chef de la diplomatie Mike] Pompeo est de créer un consensus international pour régler ce problème international", a ajouté Patrick Shanahan. Le chef du Pentagone a laissé entendre qu'il pourrait renforcer encore le dispositif militaire américain du commandement américain au Moyen-Orient (Centcom). "Nous sommes en train de nous assurer que (...) le commandement central a les ressources et le soutien nécessaires pour mener sa mission à bien."

A la mi-mai, le Pentagone a déjà envoyé un navire de guerre transportant des véhicules et une batterie de missiles Patriot. Cela s'ajote au déploiement dans la région d'un porte-avions face à des menaces d'attaques "imminentes" attribuées à l'Iran.