VIDEO. Les forces irakiennes assiègent la ville de Tikrit tenue par l'Etat islamique

L'avancée des troupes irakiennes et des miliciens chiites a été freinée, jeudi, par des tireurs embusqués de l'EI. 

APTN et REUTERS

"Nous commençons à appliquer la deuxième phase de notre plan." Le ministre irakien de la Défense, Khaled Al-Obeidi, s'est déplacé, jeudi 12 mars, dans la province de Salaheddine pour superviser l'offensive de son armée qui tente de reprendre la ville natale de Saddam Hussein, Tikrit, située 160 km au nord de Bagdad.

Des milliers de soldats irakiens, aidés de miliciens chiites, sont venus renforcer le siège de la ville tenue par des jihadistes du groupe Etat islamique qui y sont terrés.

Des quartiers encore tenus par l'Etat islamique

Trois quartiers du centre de cette ville sont encore tenus par l'EI qui freine l'avancée des troupes irakienne de la coalition par la présence de tireurs embusqués et de bombes posées.

La reprise de Tikrit par les forces gouvernementales constituerait un premier succès d'envergure pour l'armée irakienne près d'un an après une débâcle qui a porté les jihadistes aux portes de Bagdad. Il s'agirait d'une première étape en vue de la reconquête de Mossoul, la plus grande ville irakienne tenue par les jihadistes.

 

Les forces irakiennes à la périphérie ouest de Tikrit, à 160 km au nord de Bagdad, el 11 mars 2015
Les forces irakiennes à la périphérie ouest de Tikrit, à 160 km au nord de Bagdad, el 11 mars 2015 (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)