Syrie : Fabius accuse la Russie de "parler beaucoup" mais de ne pas frapper l'Etat islamique

Le ministre des Affaires étrangères a critiqué l'action russe en Syrie, invitant Moscou à agir concrètement contre le groupe terroriste.

Laurent Fabius lors d\'une conférence de presse au Quai d\'Orsay, à Paris, le 26 août 2015.
Laurent Fabius lors d'une conférence de presse au Quai d'Orsay, à Paris, le 26 août 2015. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Pour Laurent Fabius, la Russie n'en fait pas assez en Syrie. Le ministre des Affaires étrangères a critiqué "ceux qui parlent beaucoup mais qui n'ont pas engagé un avion" dans la lutte contre le groupe Etat islamique, lors d'une conférence de presse à New York (Etats-Unis), mardi 29 septembre. La veille, Vladimir Poutine avait plaidé en faveur d'une "large coalition antiterroriste" qui inclurait le régime de Bachar Al-Assad, lors de l'Assemblée générale des Nations unies.

"Ce qui est important, ce n'est pas la frappe médiatique"

"Il faut quand même regarder qui fait quoi. La communauté internationale tape l'Etat islamique. La France tape l'Etat islamique, a déclaré Laurent Fabius. Les Russes, pour le moment, pas du tout. Si on est contre les terroristes, il n'est pas anormal de frapper les terroristes."

"Sur le fond, ce qui est important dans la lutte contre l'Etat islamique, ce n'est pas la frappe médiatique, c'est la frappe réelle, a insisté Laurent Fabius, alors que la Russie a renforcé sa présence militaire en Syrie ces derniers mois. L'équation est assez simple : ceux qui sont contre l'Etat islamique, ce sont ceux qui frappent l'Etat islamique."