Syrie : la Turquie reprend Afrine aux Kurdes

En Syrie, les forces turques ont pris possession de la ville d'Afrine ce dimanche 18 mars et délogé les soldats kurdes. Depuis mercredi, près de 250 000 personnes ont fui les bombardements.

Voir la vidéo
France 3

Le drapeau turc est hissé sur un des bâtiments officiels des Kurdes. Après deux mois de combats, Afrine est tombée. Au cœur de la ville syrienne, la statue d'un héros de la résistance kurde est déboulonnée. La chute d'Afrine marque un coup d'arrêt dans la progression des Kurdes en Syrie. Présents dans trois cantons en 2012 au début de la guerre, les Kurdes ont conquis un territoire de plus en plus vaste avec la bénédiction des États-Unis et de la France.

Les Kurdes se sentent trahis par la France

Mais ces conquêtes territoriales sont inacceptables pour les Turcs, qui considèrent les Kurdes comme des terroristes. Il y a deux mois, les troupes ont lancé leur offensive sur Afrine. Français et Américains laissent faire. Rassemblée samedi 17 mars à Paris, la diaspora kurde a le sentiment d'avoir été trahie par ses alliés dans la guerre contre Daech. Selon les observateurs, les Occidentaux ont privilégié leurs relations avec la Turquie au détriment des Kurdes. Pour le président turc, Afrine n'est qu'un début.

Le JT
Les autres sujets du JT
De la fumée s\'élève de la ville d\'Afrine (Syrie), le 31 janvier 2018, dix jours après le début de l\'offensive de la Turquie et de rebelles syriens alliés contre l\'enclave kurde.  
De la fumée s'élève de la ville d'Afrine (Syrie), le 31 janvier 2018, dix jours après le début de l'offensive de la Turquie et de rebelles syriens alliés contre l'enclave kurde.   (AHMAD SHAFIE BILAL / AFP)