Cet article date de plus de quatre ans.

Syrie : la force anti-Etat islamique s'empare d'un premier quartier dans l'ouest de Raqqa

Après avoir pénétré mardi 6 juin dans cette cité du nord du pays conquise par les jihadistes en 2014, les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes, ont réussi à s'emparer d'un quartier dimanche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
De la fumée s'échappe d'immeubles du quartier Mechleb à Raqqa (Syrie), le 7 juin 2017, utilisé comme point de départ pour de nouvelles opérations par les Forces démocratiques syriennes. (DELIL SOULEIMAN / AFP)

La reprise de Raqqa se poursuit. La force kurdo-arabe soutenue par les Etats-Unis a annoncé, dimanche 11 juin, avoir "libéré le quartier d'Al-Roumaniya après deux jours de combats". Il s'agit du premier quartier reconquis dans l'ouest de Raqqa, fief du groupe Etat islamique (EI) en Syrie.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes, ont lancé en novembre 2016 une vaste opération en vue de chasser l'EI de Raqqa. Elles ont pénétré pour la première fois le 6 juin dans cette cité du nord du pays conquise par les jihadistes en 2014.

Des tirs d'artillerie et des raids aériens

Dans la ville, les FDS ont pris position sur les toits de maisons vidées de leurs habitants. La ville comptait 300 000 habitants sous le règne de l'EI, dont 80 000 déplacés venus d'autres parties de la Syrie. Des milliers de personnes ont fui ces derniers mois et l'ONU estime que 160 000 personnes y vivent toujours. L'électricité est coupée dans la ville et il y a d'importantes pénuries d'eau, selon un militant du collectif "Raqqa est massacrée en silence".

Toute la journée, des tirs d'artillerie et des raids aériens ont secoué la ville, d'où se sont échappées d'épaisses colonnes de fumée noire. Les bombardements ont à moitié détruit le dôme blanc d'une mosquée. Les FDS utilisent le quartier résidentiel de Mechleb comme point de départ pour de nouvelles opérations. Elles tentent désormais de s'emparer d'une base militaire au nord de la ville.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.