Syrie : l'Etat islamique a exécuté un otage druze de 19 ans

L'étudiant avait été enlevé avec une trentaine de personnes dans le village de Soueïda, fin juillet.

Cette photo de l\'agence officielle Sana montre un membre des forces de sécurité syriennes à côté d\'un camion endommagé par un attentat-suicide dans la ville de Soueïda, le 25 juillet 2018.
Cette photo de l'agence officielle Sana montre un membre des forces de sécurité syriennes à côté d'un camion endommagé par un attentat-suicide dans la ville de Soueïda, le 25 juillet 2018. (SANA / AFP)

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a décapité un étudiant de 19 ans qui faisait partie des dizaines d'otages druzes qu'il a enlevés en juillet dans la province méridionale syrienne de Soueïda, dans le sud de la Syrie. Il avait été kidnappé avec plus de 30 personnes, des femmes et des enfants pour la plupart, lors d'un assaut sanglant mené le 25 juillet par l'EI, a affirmé dimanche 5 août à l'AFP le journaliste Nour Radwan qui dirige Soueida24. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), il s'agit du premier otage exécuté depuis les enlèvements.

Pas de revendication

Selon l'OSDH, les jihadistes réclament la libération par le régime de combattants de l'EI capturés dans la province voisine de Deraa. L'EI n'a pas revendiqué les enlèvements mais des sources locales affirment que les familles des détenus ont reçu des photos et vidéos envoyées par les jihadistes sur leurs téléphones.

Vendredi, l'un des plus hauts dignitaires druzes en Syrie a affirmé que la Russie, alliée du président Bachar al-Assad, menait des pourparlers avec l'EI en vue de la libération des otages.