Syrie : 50 jihadistes de l'Etat islamique tués en 24 heures à Kobané

Il s'agit de l'un des bilans les plus élevés des morts parmi les combattants de ce groupe islamiste qui tente de prendre Kobané, ville kurde syrienne frontalière de la Turquie.

Des soldats turcs près de Kobané, ville kurde syrienne frontalière de la Turquie, le 29 novembre 2014. 
Des soldats turcs près de Kobané, ville kurde syrienne frontalière de la Turquie, le 29 novembre 2014.  (ORHAN CICEK / AFP)

Les violents combats se poursuivis jusqu'à 1 heure du matin avant de s'arrêter. Au moins 50 jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont péri au cours des dernières 24 heures à Kobané, ville kurde syrienne frontalière de la Turquie, rapporte dimanche 30 novembre l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Ils ont péri dans des frappes aériennes de la coalition dirigée par les Etats-Unis, dans les violents combats contre les Kurdes et dans cinq attaques suicides menées à travers Kobané", précise l'OSDH.

Des combats depuis trois mois dans cette ville

Il s'agit de l'un des bilans les plus élevés des morts parmi les combattants de ce groupe extrémiste qui tente de prendre Kobané depuis trois mois, indique l'ONG qui dispose d'un large réseau d'informateurs en Syrie. 

Les jihadistes et les combattants kurdes se partagent cette ville que l'EI cherche à conquérir pour s'assurer le contrôle d'une longue bande territoriale à la frontière syro-turque.