L'armée française a mené une seconde vague de frappes aériennes en Irak

Moins d'une semaine après les premières frappes à Mossoul, les forces françaises ont détruit quatre hangars contenant du matériel militaire, jeudi, près de Falloujah.

Deux avions de combat Rafale lors d\'une mission en Irak le 19 septembre 2014.
Deux avions de combat Rafale lors d'une mission en Irak le 19 septembre 2014. (JEAN-LUC BRUNET / ECPAD)

Les avions de combat français ont mené de nouvelles frappes contre l'Etat islamique en Irak, a annoncé, jeudi 25 septembre, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll. Il s'agit de la deuxième opération militaire aérienne menée par la France, après celles qui ont entraîné, vendredi, la destruction d'un dépôt logistique dans la région de Mossoul, dans le nord du pays.

"Les avions étaient partis pour faire une reconnaissance et ils ont traité une cible d'opportunité" (non prévue), a informé l'état-major des armées. La mission a duré sept heures et quatre hangars contenant du matériel militaire ont été détruits dans la région de Falloujah, à 60 km à l'ouest de Bagdad, précise le site du JDD.

Onze missions au-dessus de l'Irak en 10 jours

Les deux Rafale ont décollé, tôt le matin, de la base française d'Al-Dhafra, aux Emirats arabes unis, pour une mission "sur les lignes de contact dans la région de Bagdad", selon le porte-parole de l'état-major, le colonel Gilles Jaron.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a réaffirmé, jeudi matin, que la France poursuivrait ses frappes en Irak jusqu'à ce que "l'intégrité" du pays soit "retrouvée"Selon la Défense, les Rafale ont conduit onze missions au-dessus de l'Irak, depuis le 15 septembre.