Cet article date de plus de cinq ans.

Le groupe Etat islamique revendique l'assassinat d'un Japonais au Bangladesh

L'homme a été abattu en pleine rue par des hommes armés. Un travailleur humanitaire italien avait été tué dans les mêmes circonstances il y a 5 jours.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers bangladais sur les lieux de l'assassinat d'un Japonais, le 3 octobre 2015. (SONY RAMANY / NURPHOTO / AFP)

Le groupe Etat islamique frappe une deuxième fois au Bangladesh. Un Japonais a été abattu samedi 3 octobre par des hommes armés, cinq jours après la mort d'un travailleur humanitaire italien. Deux meurtres revendiqués par l'EI, précise le site spécialisé américain SITE.

La police a indiqué que la victime, Hoshi Kunio, 66 ans, a été abattu dans la ville de Kaunia, dans le district de Rangpur vers 10h30 (6h30, heure française). Il se trouvait dans un pousse-pousse quand son véhicule a été arrêté par trois hommes à moto, a indiqué à l'AFP un responsable de la police de Rangpur, Saifur Rahman.

Le gouvernement prend ces meurtres "très au sérieux"

"Deux des assaillants lui ont tiré deux fois dessus dans la poitrine avec des pistolets tandis que l'autre attendait avec la moto prêt à fuir", selon un responsable de la police qui a ajouté que quatre personnes avaient été interrogés mais qu'il n'y avait eu aucune arrestation. La victime venait souvent au Bangladesh et travaillait sur un projet agricole à Rangpur, a indiqué la police.

Le gouvernement du Bangladesh a déclaré qu'il prenait les deux meurtres "très au sérieux". Pour le ministre de l'Intérieur Asaduzzaman Kamal, "de tels meurtres d'innocents visent à créer l'instabilité dans le pays".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.