Cet article date de plus de six ans.

Le groupe terroriste Etat islamique chassé de la dernière ville sous son contrôle en Syrie

L'organisation terroriste se retrouve désormais prise en étau dans quelques zones à la frontière entre la Syrie et l'Irak.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Capture d'une vidéo diffusée par un média contrôlé par le régime syrien, montrant les forces pro-régime combattant à la frontière irako-syrienne, le 8 novembre 2017.  (AP / SIPA)

C'était la dernière ville sous le contrôle du groupe jihadiste en Syrie. L'organisation terroriste Etat islamique a été chassée, jeudi 9 novembre, de la ville de Boukamal (est du pays) par le régime et ses alliés lors d'une opération éclair.

"La libération de Boukamal revêt une grande importance, car elle représente l'échec du projet du groupe terroriste EI dans la région", a expliqué l'armée syrienne dans un communiqué. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, l'offensive a été menée avec le soutien de forces pro-régime (miliciens irakiens, des combattants du Hezbollah libanais et des Gardiens de la Révolution iraniens).

Le "califat" autoproclamé en 2014 par les jihadistes sur une grande partie de la Syrie et d'Irak est aujourd'hui en lambeaux. L'organisation terroriste se retrouve prise en étau dans quelques zones à la frontière entre les deux pays. La ville de Boukamal se trouve d'ailleurs dans cette zone frontalière entre la Syrie et l'Irak.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.