L'Etat islamique cible cent militaires américains dans une liste diffusée en ligne

Le commandement des Marines appelle ses hommes à la prudence, dimanche 22 mars, après la diffusion en ligne de ce document, qui comporte des adresses et des photographies.

Des militaires américains entraînent des soldats irakiens dans la base de Taji, au nord de Bagdad (Irak), le 7 janvier 2015.
Des militaires américains entraînent des soldats irakiens dans la base de Taji, au nord de Bagdad (Irak), le 7 janvier 2015. (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)

Des jihadistes de l'Etat islamique ont publié une liste de 100 militaires américains à abattre, indique SITE, dimanche 22 mars, un site spécialisé dans la surveillance des mouvements extrémistes. Ces noms sont accompagnés de plusieurs informations, dont des photographies et des adresses. Les cibles des terroristes sont accusés d'avoir participé à la guerre contre l'Etat islamique en Syrie, en Irak et au Yémen.

Regroupés derrière une dénommée "Division des hackers de l'Etat islamique", ces jihadistes affirment avoir piraté ces renseignements sur des serveurs, bases de données et courriels du gouvernement américain.

Le commandement des Marines appelle à la prudence

"La vigilance et la protection de la force restent une priorité pour les commandants et leurs personnels", a déclaré le lieutenant-colonel John Waldwell, du corps des Marines. "Il est recommandé aux Marines et membres de leurs familles de vérifier leurs profils en ligne afin de (...) limiter l'accès aux informations personnelles." Une source militaire, citée par le New York Times, affirme que ces informations sont accessibles au public, pour la plupart, et que les serveurs du gouvernement ne semblent pas avoir été piratés.

Plusieurs médias et institutions américaines ont déjà été piratés par des hackers se réclamant de l'Etat islamique. En janvier, déjà, ils ont brièvement pris le contrôle des comptes Twitter et YouTube du commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom), une intrusion embarrassante pour l'armée américaine en pleine guerre contre l'Etat islamique en Syrie et Irak.