L'armée de l'air française a utilisé plus de 1 600 bombes et missiles contre l'Etat islamique

Douze avions de chasse français opèrent depuis la Jordanie et les Emirats arabes unis dans le cadre de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis contre le groupe terroriste.

Un Rafale décollant du porte-avion \"Charles-de-Gaulle\", le 1er octobre 2016.
Un Rafale décollant du porte-avion "Charles-de-Gaulle", le 1er octobre 2016. (ERIC FEFERBERG / AFP)

L'armée de l'air française a utilisé plus de 1 600 bombes et missiles contre le groupe Etat islamique en Irak et Syrie depuis septembre 2014, a annoncé son chef d'Etat-major à l'Assemblée nationale, lors d'une audition devant la commission Défense de l'Assemblée nationale, dont le compte rendu a été révélé lundi 31 octobre.

"Il s'agit là d'un rythme et d'une intensité de frappes inédits", a déclaré le général André Lanata. Les avions de chasse français se sont concentrés sur le théâtre irakien, notamment le nord du pays et la région de Mossoul, où ils ont porté 80% de leur effort.

La France participe à 5% des frappes de la coalition

Douze avions de chasse français opèrent depuis la Jordanie et les Emirats arabes unis dans le cadre de la coalition internationale contre l'organisation Etat islamique dirigée par les Etats-Unis. La France a aussi engagé à trois reprises son porte-avions Charles-de-Gaulle, qui triple alors la capacité de frappes contre le groupe terroriste avec ses 24 chasseurs embarqués.

Entre frappes et missions de reconnaissance, plus de 10 000 heures de vol et 2 300 sorties ont été réalisées depuis la base de Jordanie. Les frappes opérées par la France correspondent à environ 5% des frappes de la coalition.