Irak : les jihadistes s'emparent du plus grand barrage du pays

Ils contrôlent ainsi l'approvisionnement en eau et en électricité d'une vaste partie du pays.

Le porte-parole des forces kurdes peshmergas qui contrôlaient le barrage de Mossoul (Irak) a confirmé, vendredi 8 août, la prise de l\'installation par les jihadistes.
Le porte-parole des forces kurdes peshmergas qui contrôlaient le barrage de Mossoul (Irak) a confirmé, vendredi 8 août, la prise de l'installation par les jihadistes. (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)

Avancée décisive des jihadistes irakiens. Les membres de l'Etat islamique se sont emparés, jeudi 7 août, du plus grand barrage d'Irak, au nord de Mossoul, et contrôlent ainsi désormais l'approvisionnement en eau et en électricité d'une vaste zone, ont annoncé des responsables vendredi.

"Le barrage de Mossoul est aux mains des insurgés depuis hier [jeudi] soir", a indiqué le porte-parole des forces kurdes peshmergas qui contrôlaient jusqu'alors l'installation. Cette information a été confirmée par le chef du conseil provincial de Ninive, dont Mossoul, prise par les jihadistes début juin, est la capitale.

Le pape dépêche un cardinal auprès des chrétiens exilés

Le pape François a par ailleurs décidé d'envoyer le cardinal Fernando Filoni, ancien nonce en Irak, auprès des populations chrétiennes du nord du pays, qui fuient l'avancée des jihadistes. Son porte-parole a indiqué qu'"à la lumière de la grave situation, le Saint-Père a nommé le cardinal Filoni (...) comme son émissaire, dans le but d'exprimer sa proximité spirituelle avec les populations qui souffrent, et leur apporter la solidarité de l'Eglise".