Irak : les Etats-Unis ont intensifié leurs frappes contre l'Etat islamique

L'armée a frappé les jihadistes à quinze reprises aux environs du barrage de Mossoul, lundi 18 août. Ce qui a permis aux combattants kurdes de reprendre le contrôle de cet ouvrage stratégique.

Des colonnes de fumée ont été aperçues près de Mossoul (Irak), ici dimanche 17 août 2014, alors que l\'armée américaine a annoncé de nouvelles frappes aériennes sur les positions de l\'Etat islamique. 
Des colonnes de fumée ont été aperçues près de Mossoul (Irak), ici dimanche 17 août 2014, alors que l'armée américaine a annoncé de nouvelles frappes aériennes sur les positions de l'Etat islamique.  (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)

L'armée américaine a mené 15 attaques aériennes contre des positions de l'Etat islamique aux environs du barrage stratégique de Mossoul (Irak), annonce l'armée américaine, lundi 18 août. "Les avions bombardent et les peshmergas avancent", a commenté un combattant kurde. C'est l'un des bombardements les plus massifs depuis le début de ces frappes. La veille, l'armée avait lancé 14 raids près de cette construction située sur le Tigre.

Déjà près de 70 frappes américaines en Irak

Ces frappes ont détruit neuf positions de combat des insurgés, un checkpoint, six véhicules blindés, un blindé léger ainsi qu'un canon antiaérien monté sur un véhicule, précise le commandement régional en charge de la région (Centcom). Depuis le 8 août, les Américains ont lancé un total de 68 bombardements aériens en Irak. La moitié ont été menés en appui à l'armée irakienne et aux forces kurdes pour reconquérir le barrage de Mossoul, situé dans le nord du pays.

Aidées par ces frappes, les forces kurdes sont finalement parvenues à le reprendre, dimanche. Ce barrage est le plus grand d'Irak. Il fournit de l'eau et de l'électricité à la majeure partie de la région.