Cet article date de plus de sept ans.

Irak : le chef de l'Etat islamique apparaît pour la première fois en public

On le voit dans une vidéo de propagande à Mossoul, deuxième ville d'Irak, conquise par les jihadistes début juin. Jusqu'ici, il agissait dans l'ombre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran de la vidéo postée le 5 juillet 2014 sur des sites jihadistes, dans laquelle le chef de l'Etat islamique, Abou Bakr Al-Baghdadi, apparaît pour la première fois. ( YOUTUBE / FRANCETV INFO )

Le chef de l'Etat islamique, Abou Bakr Al-Baghdadi, désigné par son groupe "calife", est apparu samedi 5 juillet pour la première fois dans une vidéo postée sur des sites jihadistes. Il agissait jusque-là dans l'ombre.

Ce jihadiste sunnite a appelé tous les musulmans à lui "obéir" lors d'un prêche vendredi à Mossoul, deuxième ville d'Irak conquise lors de l'offensive lancée par ses combattants le 9 juin en Irak, où ils occupent de larges pans de territoire.

Le "calife Ibrahim" identifié dans la vidéo

"Je suis le Wali (leader) désigné pour vous diriger, mais je ne suis pas meilleur que vous ; si vous pensez que j'ai raison, aidez-moi et si vous pensez que j'ai tort conseillez-moi et mettez-moi sur le droit chemin", a dit Abou Bakr Al-Baghdadi, qui portait une longue barbe noire, un turban noir sur la tête et une abaya noire.

Le chef adjoint du bureau de l'AFP à Bagdad amis en ligne sur Twitter une capture d'écran de cette vidéo, qu'il n'est toutefois pas possible d'authentifier dans l'immédiat. La date de cet enregistrement n'est pas non plus certifiée.

Le texte annonçant la vidéo identifie l'homme comme le "calife Ibrahim", le nom donné par le groupe à leur chef Baghdadi. Durant des années, très peu de détails ont filtré sur la personnalité de Baghdadi, ni sur l'endroit où il se trouvait.

Radicalisé en 2003, avant l'invasion de l'Irak

Né à Samarra, une ville située à 125 km au nord de Bagdad, en 1971, selon le service de sécurité du département d'Etat américain, Abou Bakr Al-Baghdadi se serait radicalisé avant l'invasion de l'Irak en 2003. Jusqu'à cette vidéo, les services de sécurité américains et irakiens disposaient de deux photos, au format identité. Ce sont les seuls portraits authentifiés du chef de l'EIIL dont ils disposaient.

Son nom est un pseudonyme. AbouBakr fait référence au compagnon du prophète Mahomet et premier calife de l'ère islamique. Abou, qui signifie "père" en arabe, est aussi un préfixe de guerre utilisé à travers le monde musulman. Al-Baghdadi veut simplement dire qu'il vient "de Bagdad".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.