Irak : la reconstruction de Mossoul est arrivée

En Irak, la guerre contre Daech a été dure et longue. Il faudra du temps et de l'argent pour reconstruire le pays. La France participe à une réunion sur ce sujet mercredi 14 février au Koweït.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La France est le 2e contributeur de la coalition victorieuse contre Daech en Irak. Elle doit maintenant être là pour rebâtir le pays et en premier les régions reprises aux jihadistes, comme la grande ville du nord, Mossoul. Libérée depuis sept mois, elle est livrée à elle-même. Il faut déminer, rétablir les infrastructures. Les habitants ont déjà retiré des ruines 2 800 cadavres et ils en trouvent encore.

72 milliards d'euros

40 000 maisons sont à rebâtir. Des commerçants s'y attellent déjà. Mais la plupart des 200 000 déplacés ne reviendront pas sans un programme d'aide. L'hôpital principal de la ville est par terre, comme 90% du parc hospitalier de la région. D'après l'Unicef, plus de 700 000 enfants ont besoin d'être soignés. Des camps de fortune abritent toujours 2,5 millions d'Irakiens déplacés. À la conférence du Koweït, l'Irak demande 72 milliards d'euros pour 150 chantiers. L'enjeu est de remettre debout le 2e producteur de pétrole de l'OPEP.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le père des trois enfants serait mort pendant le siège de Mossoul (ci-contre), libérée en juillet par les armées kurdes et irakiennes après des années d\'occupation des ismalistes de Daech. Leur mère a été capturée par les forces antiterroristes irakiennes et se trouve toujours en Irak.
Le père des trois enfants serait mort pendant le siège de Mossoul (ci-contre), libérée en juillet par les armées kurdes et irakiennes après des années d'occupation des ismalistes de Daech. Leur mère a été capturée par les forces antiterroristes irakiennes et se trouve toujours en Irak. (MAXPPP)