Hollande prêt "à multiplier les actions" contre le groupe Etat islamique

"Nous continuerons à soutenir militairement l'Irak, qui est victime d'une attaque terroriste de grande envergure", a aussi affirmé le chef de l'Etat.

Le président français, François Hollande, avec le Premier ministre irakien, Haider Al-Abadi, le 3 décembre 2014 à l\'Elysée.
Le président français, François Hollande, avec le Premier ministre irakien, Haider Al-Abadi, le 3 décembre 2014 à l'Elysée. (JALLAL SEDDIKI / CITIZENSIDE.COM / AFP)

La France est prête à "multiplier les actions et à les mener avec rapidité et efficacité" contre le groupe Etat islamique en Irak. C'est ce qu'a déclaré François Hollande, mercredi 3 mars, au cours d'une déclaration conjointe à l'Elysée avec le Premier ministre irakien Haïdar Al-Abadi. "Nous continuerons à soutenir militairement l'Irak, qui est victime d'une attaque terroriste de grande envergure", a aussi affirmé le chef de l'Etat.

Les frappes commencent "à montrer des résultats"

La coalition, emmenée par les Etats-Unis, affirme que l'organisation terroriste "est en train d'être stoppée", mais recconaît que ce combat pourrait durer "des années". "Ils ont dû changer leurs tactiques, cela contrarie leurs actions", a déclaré le secrétaire d'Etat américain, John Kerry.

Dans leur déclaration finale, les 60 pays de la coalition affirment que les frappes aériennes commencent "à montrer des résultats", tout en admettant qu'il faut faire davantage pour tarir les revenus de l'Etat islamique, notamment pétroliers, et "endiguer le flot de combattants terroristes étrangers".