Égypte : frappes aériennes sur des camps jihadistes libyens

28 personnes, dont de nombreux enfants, ont été tuées dans une attaque terroriste contre les chrétiens coptes d'Égypte, vendredi 26 mai. Quelques heures plus tard, les forces égyptiennes ont répliqué en frappant des camps d'entrainement de jihadistes en Libye.

FRANCE 3

Les chrétiens coptes d'Égypte pleurent leurs morts, après l'attaque du bus qui a tué 28 personnes vendredi 26 mai. Autour des cercueils des victimes de l'attentat, ils crient leur colère contre le groupe État islamique, auteur de l'attaque. "Chaque jour ils nous tuent. Pourquoi cela ? Qu'avons-nous fait ?", lance un homme. Une autre femme ajoute : "Dieu nous vengera, tous ceux qui sont morts sont nos frères. Aujourd'hui nous formons un seul et même village, une seule et même famille".

Le gouvernement égyptien riposte

Vendredi matin, au sud du Caire, des hommes armés masqués ont ouvert le feu sur deux autocars. À bord, de nombreux enfants. Le convoi partait en pèlerinage dans le monastère de Saint-Samuel. Le bilan est de 28 morts. Très vite, le gouvernement égyptien riposte. Depuis ce samedi 27 mai, l'armée égyptienne mène des frappes aériennes en Libye visant de nombreux camps d'entrainement jihadistes. La communauté copte est une des cibles de Daesh.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des hommes évacuent des corps, quelques heures après l\'attaque sanglante à Minya (Egypte), le 26 mai 2017.
Des hommes évacuent des corps, quelques heures après l'attaque sanglante à Minya (Egypte), le 26 mai 2017. (IBRAHIM EZZAT / NURPHOTO / AFP)