Cet article date de plus de huit ans.

Attentat de l'Etat islamique à Bagdad : le bilan s'alourdit à 119 morts

L'explosion est survenue dans le quartier de Karrada, où de nombreux habitants vont faire leurs courses avant la fête marquant la fin du mois sacré musulman du Ramadan.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'attentat à la voiture piégée a visé un rassemblement de chiites, à Bagdad (Irak), dimanche 3 juillet 2016. (ALI ABBAS / EPA)

Au moins 119 personnes ont été tuées et plus de 140 ont été blessées, dimanche 3 juillet, avant l'aube dans un attentat suicide à Bagdad revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI). Il s'agit du bilan le plus lourd dans un seul attentat dans la capitale irakienne cette année.

L'attaque a frappé une rue commerçante bondée du quartier de Karrada où de nombreux habitants vont faire leurs courses avant la fête marquant la fin du mois sacré musulman du ramadan. Dans un communiqué diffusé par SITE, le centre américain de surveillance de sites jihadistes, l'EI, organisation radicale sunnite, a affirmé que l'un de ses combattants avait fait exploser une voiture piégée près d'un rassemblement de chiites, une communauté musulmane majoritaire en Irak considérée comme hérétique par l'EI.

Une attaque après la perte significative de la ville de Fallouja

Cette attaque survient une semaine après la perte par l'EI de son fief de Fallouja, tombé le 26 juin aux mains des troupes progouvernementales après une offensive de plusieurs semaines. Elle montre que ce groupe extrémiste parvient toujours, malgré ses revers, à frapper en commettant des attentats particulièrement sanglants.

L'EI, qui a revendiqué de nombreux attentats à Bagdad et dans d'autres villes d'Irak, s'est emparé en 2014 de larges pans du territoire mais depuis il a perdu du terrain au profit des forces gouvernementales.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.