Cet article date de plus d'un an.

Mort d'Abou Bakr Al-Baghdadi : une victoire politique et symbolique

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Mort d'Abou Bakr Al-Baghdadi : une victoire politique et symbolique
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

En confirmant la mort du leader de l'État islamique, dimanche 27 octobre, le président Trump signe une victoire diplomatique, comme nous l'explique Loïc de la Mornais, journaliste pour France 3 en direct de Washington.

"C'est indéniablement une victoire politique pour Donald Trump", admet ainsi d'emblée Loïc de la Mornais, journaliste à France 2. Dans la journée du dimanche 27 octobre, le président américain a confirmé le décès du chef de l'État islamique, Abou Bakr Al-Baghdadi. Une victoire dont "Donald Trump (...) a bien besoin, empêtré qu'il est dans la crise ukrainienne et l'affaire de destitution", relève ainsi Loïc de la Mornais.

Une victoire pour justifier le retrait des troupes

Une victoire inopinée qui permettra au président Trump de justifier ainsi le retrait des troupes de Syrie "qui s'était fait dans un chaos total, là, d'une certaine manière, Donald Trump peut légitimement dire 'mission accomplie', les soldats américains peuvent rentrer à la maison même si tous les experts savent que les problèmes de terrorisme ne s'arrêteront pas dans la région avec la mort d'Abou Bakr Al-Baghdadi". Il reste désormais à savoir quel impact aura la mort du leader sur l'organisation et la région.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Abou Bakr Al-Baghdadi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.