Washington veut imposer à l'Iran les sanctions "les plus fortes de l'Histoire"

"Le monde d'aujourd'hui n'accepte pas que les Etats-Unis décident pour lui (...) Qui êtes-vous pour décider pour l'Iran et le monde ? L'époque de telles déclarations est révolue", a répondu, mardi, le président iranien Hassan Rohani.

Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine, à Washington, la capitale fédérale américaine, le 21 mai 2018.
Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine, à Washington, la capitale fédérale américaine, le 21 mai 2018. (YASIN OZTURK / ANADOLU AGENCY / AFP)

Nouveaux échanges entre Washington et Téhéran. Lundi 21 mai, les Etats-Unis ont menacé l'Iran de sanctions "les plus fortes de l'Histoire" si le pays ne se plie pas à leurs conditions draconiennes pour conclure un "nouvel accord" après le retrait américain controversé du texte sur le nucléaire iranien.

"L'époque de telles déclarations est révolue", répond Rohani

"L'Iran n'aura plus jamais carte blanche pour dominer le Moyen-Orient", a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo en présentant la "nouvelle stratégie" des Etats-Unis après la décision fracassante annoncée le 8 mai par Donald Trump. Dans son discours, l'ex-directeur de la CIA a assuré que les Etats-Unis allaient exercer une "pression financière sans précédent sur le régime iranien", affirmant que les récentes annonces ne sont "que le début".

"Le monde d'aujourd'hui n'accepte pas que les Etats-Unis décident pour lui (...) Qui êtes-vous pour décider pour l'Iran et le monde ? L'époque de telles déclarations est révolue", a réagi le président iranien Hassan Rohani.