Le Premier ministre israélien accuse l'Iran d'avoir un programme nucléaire secret

En direct devant les télévisions israéliennes, sur une scène et devant des étagères pleines de classeurs, Benyamin Nétanyahou a présenté des documents présentés comme "les copies exactes" de dizaines de milliers d'originaux iraniens.

Benyamin Nétanyahou lors d\'une présentation à Tel Aviv, le 30 avril 2018.
Benyamin Nétanyahou lors d'une présentation à Tel Aviv, le 30 avril 2018. (JACK GUEZ / AFP)

Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a affirmé, lundi 30 avril, qu'il disposait de nouvelles "preuves concluantes" d'un plan secret que l'Iran pourrait activer à tout moment pour se doter de la bombe atomique

En direct devant les télévisions israéliennes, sur une scène et devant des étagères pleines de classeurs, Benyamin Nétanyahou a présenté des documents présentés comme "les copies exactes" de dizaines de milliers d'originaux iraniens obtenus il y a quelques semaines. 

Une présentation théâtrale

Ces documents, résultats d'une "formidable réussite dans le domaine du renseignement" d'après le Premier ministre israélien, constituent des "preuves nouvelles et concluantes du programme d'armes nucléaires que l'Iran a dissimulé pendant des années aux yeux de la communauté internationale dans ses archives atomiques secrètes".

"La présentation de Nétanyahou était un spectacle enfantin et ridicule, a commenté Abbas Araqchi, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères. Le but de ce spectacle est d'influencer la décision de Donald Trump sur l'accord sur le nucléaire iranien avant la date limite du 12 mai".

Un message destiné à Donald Trump

Cette déclaration théâtrale intervient douze jours avant la date butoir, fixée par le président Donald Trump, pour décider de sortir ou non de l'accord international conclu il y a trois ans avec l'Iran. Lors de cette présentation, Benyamin Nétanyahou a essentiellement fourni des détails relatifs à un plan iranien ancien appelé Amad pouvant, selon lui, être ranimé à n'importe quel moment par Téhéran. Le Premier ministre israélien n'a cependant pas fourni d'éléments nouveau permettant d'affirmer que le gouvernement iranien a activement cherché depuis 2015 à se doter de la bombe atomique.

 "Pour ceux qui ont suivi le dossier nucléaire iranien, il n'y a rien de nouveau dans la présentation de Bibi (le surnom de Benyamin Nétanyahou), a tweeté Rob Malley, ancien conseiller du président Barack Obama, dont l'administration avait participé à l'accord de 2015. Mais le Premier ministre israélien n'a qu'un seul public : Trump, et malheureusement il n'arrivera probablement pas à la même conclusion".