Cet article date de plus d'un an.

La Royal Navy va escorter les navires battant pavillon britannique dans le détroit d'Ormuz

L'Iran retient toujours le "Stena Impero", un pétrolier suédois battant pavillon britannique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 Le HMS Echo de la Royal Navy patrouillant au large de Gibraltar, le 5 juillet 2019.  (JORGE GUERRERO / AFP)

Le Royaume-Uni montre ses muscles. Le ministère britannique de la Défense a annoncé, jeudi 25 juillet, avoir ordonné à la Royal Navy d'escorter les navires civils battant pavillon britannique dans le détroit d'Ormuz, où l'Iran a arraisonné un de ces bâtiments la semaine dernière.

"Sur la question de l'Iran, nous travaillons à désamorcer les tensions actuelles", a déclaré un porte-parole du nouveau Premier ministre britannique, Boris Johnson, jeudi après-midi. La saisie, le 19 juillet par l'Iran, du Stena Impero, un pétrolier suédois battant pavillon britannique, quinze jours après l'arraisonnement du pétrolier iranien Grace 1 par les autorités britanniques, était "un acte illégal", a déclaré ce porte-parole. "Nous voulons qu'ils relâchent le bateau et son équipage", a-t-il ajouté.

Lundi, Jeremy Hunt, qui était encore ministre des Affaires étrangères, avait appelé tous les navires battant pavillon britannique et transitant par le détroit d'Ormuz à communiquer la date de leur passage pour "nous permettre d'offrir la meilleure protection possible", mais n'avait pas jugé possible pour la Royal Navy "d'offrir une escorte à tous les bateaux ou d'éliminer tous les risques de piraterie".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.