Mossoul : plus de 650 000 personnes bloquées par l'offensive de l'armée

Les forces irakiennes ont lancé dimanche 19 février une vaste offensive pour récupérer le dernier bastion des jihadistes du groupe Etat islamique (EI). Un grand nombre de civils est en danger.

France 3

Les tirs de mortier résonnent dès l'aube sur Mossoul, en Irak. Dimanche 19 février, les forces irakiennes ont lancé le coup d'envoi de l'assaut final sur la partie ouest de la ville. À quelques kilomètres des portes sud de la ville, les divisions blindées et les hélicoptères avancent en ordre de bataille. Ce bataillon a pour objectif l'un des derniers villages situés au sud des faubourgs de Mossoul.

Les habitants tentent de fuir

Avant de céder du terrain, les jihadistes de l'État islamique (EI) ont opposé une résistance. Ce jeune homme a été touché à la main par un sniper. En novembre 2016, l'armée irakienne a libéré les quartiers est de la ville. Elle se lance désormais à l'assaut de la rive occidentale du Tigre. Certains habitants parviennent à fuir la ville assiégée. Au moins 650 000 personnes vivent toujours dans Mossoul ouest, dont la moitié sont des enfants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats irakiens engagés dans l\'offensive contre le groupe Etat islamique, le 10 janvier 2017, dans les quartiers est de Mossoul (Irak).
Des soldats irakiens engagés dans l'offensive contre le groupe Etat islamique, le 10 janvier 2017, dans les quartiers est de Mossoul (Irak). (DIMITAR DILKOFF / AFP)