Cet article date de plus de cinq ans.

Mort du journaliste Stephan Villeneuve : il aimait "raconter la guerre" et n'était pas "un inconscient", souligne son rédacteur en chef

Le rédacteur en chef de #5Bis Productions, Nicolas Jaillard, garde en mémoire un homme qui "aimait raconter la guerre".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une explosion à Mossoul, le 7 avril 2017. (Photo d'illustration) (AHMAD GHARABLI / AFP)

Nicolas Jaillard, rédacteur en chef de #5Bis Productions, a réagi sur franceinfo, mardi 20 juin, après la mort à Mossoul (Irak) d'un de ses journalistes, Stephan Villeneuve, âgé de 49 ans.

Nicolas Jaillard a envoyé Stephan Villeneuve en reportage en Irak, pour enquêter sur la traque des jihadistes français par la coalition. Le rédacteur en chef de #5Bis Productions tient à garder en mémoire, l'image d'"un journaliste qui aimait raconter la guerre".

"Il a été sur tous les terrains de guerre"

Nicolas Jaillard a expliqué que Stephan Villeneuve a commencé à l'agence CAPA à l'âge de 20 ans, et pour l'émission "24 Heures" de Canal +. "Il a été sur tous les terrains de guerre : le Kosovo, l'Irak dès 2003, la Syrie, les conflits africains", a précisé le rédacteur en chef de #5Bis Productions.

Stephan Villeneuve est parti en Irak dimanche 18 juin et il devait y rester une dizaine de jours au moins, en compagnie de Véronique Robert. Leur fixeur, Bakhtiyar Haddad, est également mort. Un troisième journaliste Samuel Forey, pigiste pour plusieurs médias, dont Le Figaro, est indemne mais choqué.

Lundi, dans des circonstances qui ne sont pas encore très bien établies, le groupe de journaliste a sauté sur un explosif artisanal. Soit une mine, soit une maison piégée, a indiqué à franceinfo Nicolas Jaillard de #5Bis Productions.

Stephan Villeneuve laisse en France sa compagne et ses quatre enfants, a indiqué à franceinfo Nicolas Jaillard.

Nicolas Jaillard : il "aimait raconter la guerre", ce "n'était pas" un "insconcient"
écouter

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mossoul

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.