Irak : trois enfants de jihadistes rapatriés en France

Les enfants d'un couple de jihadistes français, partis en Irak rejoindre le groupe Etat islamique, ont été rapatriés en France mi-décembre. La mère et son plus jeune enfant sont toujours sur place aux mains des forces irakiennes.

Voir la vidéo

7 juillet 2017 : la ville de Mossoul vient d'être libérée par les soldats irakiens. Ce même jour, Mélina, Française de 27 ans, femme de jihadiste, vient d'être capturée avec ses quatre enfants, dans les décombres de Mossoul. Depuis, la jeune femme est incarcérée en Irak avec son bébé, né là-bas. Ses trois autres enfants, âgés de quatre à neuf ans, ont pu regagner la France, et sont aujourd'hui placés dans des familles d'accueil. Par la voix de leur avocat, les grands-parents demandent à les prendre en charge.

Leur requête examinée

Contacté ce jeudi 28 décembre par France 3, le ministère des Affaires étrangères a confirmé qu'une enquête allait être menée sur les grands-parents avant d'examiner leur requête. Selon leur avocat, le père des enfants est porté disparu, quant à la mère, elle encourt la peine de mort si elle est jugée à Mossoul. Les autorités répètent que les demandes de rapatriement des mères jihadistes seraient traitées au cas par cas.

Le JT
Les autres sujets du JT
JUILLET. Les ruines de la vieille ville de Mossoul, libérée le 9 juillet 2017 du groupe Etat islamique.
JUILLET. Les ruines de la vieille ville de Mossoul, libérée le 9 juillet 2017 du groupe Etat islamique. (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)