Irak : l'orphelinat d'Hicham tente de donner un avenir aux orphelins

En Irak, les guerres ont engendré des centaines de milliers d'orphelins. Dans la rue, ils peuvent croiser la route de Daech, qui en fait des armes, ou trouver refuge dans un orphelinat.

Voir la vidéo
France 3

Hicham Zahabi est le père d'une grande famille. Il ne peut pas faire un pas sans que les enfants s'agrippent à lui. Tous ses garçons sont orphelins. Au début, il en a logé un ou deux chez lui à Bagdad. Mais très vite, il a dû ouvrir un orphelinat. "Le plus difficile au début, c'est que tous ces enfants dans les rues étaient des drogués et nous on n'y connaissait rien. Ce problème n'existait pas en Irak avant l'invasion américaine de 2003", explique-t-il.

870 000 orphelins en Irak

Ces dernières années, ce sont les victimes de Daech qu'Hicham a commencé à sauver. Pour ces gamins des rues, l'école n'est souvent qu'un lointain souvenir. Il faut rattraper les années perdues et donner une formation aux plus grands. Mustapha Ahmed, devenu coiffeur, se sent renaître. Les voisins apportent de la nourriture aux 50 orphelins qui ont trouvé refuge chez Hicham. Selon l'ONU, 870 000 enfants auraient perdu leurs parents à cause des conflits en Irak.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les enfants sont recrutés par l\'État islamique dès leur plus jeune âge pour devenir des combattants. Ici, à Qayyarah, en Irak.
Les enfants sont recrutés par l'État islamique dès leur plus jeune âge pour devenir des combattants. Ici, à Qayyarah, en Irak. (OLYA MORVAN / HANS LUCAS)