Mardi sanglant en Israël

En Israël, la tension est chaque jour de plus vive et de nouvelles mesures viennent d'être prises, après la mort mardi 13 octobre de trois Israéliens.

Jérusalem a vécu mardi 13 octobre sa journée la plus sanglante depuis le début de la crise. Journée marquée par deux attaques majeures qui ont fait trois morts côté israélien et une vingtaine de blessés. Pendant ce temps, les affrontements et les violences ont continué en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Un Palestinien a été tué et une quinzaine d'autres blessés par les tirs de l'armée israélienne.

Les arabes israéliens confinés

Pour enrayer cette flambée de violence, les autorités israéliennes parient sur un nouveau tour de vis sécuritaire. Le maire de Jérusalem a demandé le bouclage des quartiers de Jérusalem-Est, ce qui revient à confiner chez eux les habitants des quartiers arabes. Et Benyamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, a décidé l'envoi de troupes supplémentaires en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Le JT
Les autres sujets du JT