Vidéo Au Liban, les prix des denrées alimentaires flambent un peu plus chaque jour

Publié Mis à jour
Envoyé spécial. Liban inflation
Article rédigé par
France Télévisions

En pleine crise économique, le Liban manque de tout, et les prix des denrées alimentaires se sont envolés. Au supermarché, certains produits ne sont même plus étiquetés : les prix changent tous les jours... Pour "Envoyé spécial", Raphaële Schapira a partagé le quotidien d'une famille libanaise.

Autrefois surnommé "la Suisse du Proche-Orient", sans gouvernement depuis plus d'un an, le Liban vit une crise économique sans précédent. La livre libanaise a perdu toute sa valeur. Or, comme l'explique à Raphaële Schapira la caissière d'un supermarché, le Liban importe tout, les produits transformés comme les matières premières. Ici, 90% des denrées alimentaires sont achetées en dollars à l'étranger. A Dahr El Souane, à une vingtaine de kilomètres de Beyrouth, la journaliste d'"Envoyé spécial" a accompagné Eliane et sa famille faire leurs courses.

L'équivalent de 60 euros pour 600 grammes de mortadelle

Dans les rayons, les boîtes de conserve ne sont même plus étiquetées : les prix changent tous les jours ! La famille n'en achète plus. La viande aussi est devenue inaccessible pour la plupart des Libanais ; Eliane, Claude et leurs enfants n'en consomment plus qu'une fois par mois. Le prix de la charcuterie a carrément décuplé : 630 grammes de mortadelle coûtent l'équivalent de 60 euros ; "avant c'était vers les 5 euros, 6 euros au maximum", selon Eliane. Et le kilo de blé se vend désormais presque 16 euros (18 500 livres libanaises), contre 2,50 euros environ auparavant.

Les revenus du couple ont perdu 90% de leur valeur

Pour un kilo de riz, un kilo de haricots blancs, un petit bocal de sauce tomate, un quatre-quarts et trois petits jus de fruit, Eliane débourse ce jour-là l'équivalent de 100 euros, soit trois ou quatre fois plus qu'avant.

Cadre dans un grand magasin de jouets comme son mari, elle disposait avant la crise d'un salaire confortable. Il y a un an et demi, lorsque la monnaie a dévissé, les revenus du couple ont perdu 90% de leur valeur, alors que tous les prix des produits de base ont explosé.

Extrait de "Liban : l'effondrement", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 9 septembre 2021.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liban

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.