Liban : de nombreuses manifestations contestent le gouvernement

La capitale libanaise Beyrouth a été le lieu de manifestations intenses qui mettent le pouvoir dans une situation d'urgence.

FRANCEINFO

Les rues de Beyrouth étaient noires de monde samedi 19 octobre. La veille déjà, des manifestations se tenaient mais elles avaient pris fin avec des affrontements entre manifestants et forces de police. Le peuple est fatigué de la politique actuelle. "Il n'y a pas de futur pour nous, pas de travail du tout et ce n'est plus acceptable", dénonce une passante.

Le Premier ministre prêt à démissionner

C'est une taxe sur les messageries téléphoniques en ligne qui a fait dégoupiller pour de bon un peuple déjà au bord de l'implosion. "La situation est grave. Le gouvernement demande un délai mais ils feraient mieux de rendre l'argent qu'ils ont volé au peuple", réclame une manifestante. Face à une telle mobilisation, le pouvoir a fini par revenir en arrière concernant cette mesure. La situation reste encore très tendue. Le Premier ministre a menacé de démissionner s'il ne parvient pas à convaincre la coalition gouvernementale d'adopter des réformes économiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Libanais manifestent contre la classe politique, qu\'ils accusent de corruption, le 19 octobre 2019 à Beyrouth (Liban). 
Des Libanais manifestent contre la classe politique, qu'ils accusent de corruption, le 19 octobre 2019 à Beyrouth (Liban).  (MAHMUT GELDI / ANADOLU AGENCY / AFP)