Explosion au Liban : les dangers du nitrate d’ammonium

Le nitrate d’ammonium a déjà causé, en France, la catastrophe AZF à Toulouse (Haute-Garonne) en 2001, comme le rappelle notre journaliste Maëlys Septembre, sur le plateau du 19/20.

France 3

Notre journaliste Maëlys Septembre était en direct mercredi 5 août sur le plateau du 19/20 pour rappeler que le nitrate d’ammonium, qui a causé l'explosion au Liban, était aussi à l’origine de l’explosion de l’usine AZF à Toulouse (Haute-Garonne), en 2001 : "C’est cette même substance qui est à l’origine de la catastrophe industrielle. Rappelez-vous ces images à Toulouse en 2001, près de 300 tonnes de nitrate d’ammonium font exploser l’usine chimique AZF."

31 morts pour AZF

L'explosion a fait "31 morts, 2 500 blessés et une détonation qui a retenti à plus de 80 kilomètres à la ronde. Alors imaginez hier à Beyrouth : la quantité de nitrate d’ammonium à l’origine de l’explosion est près de 10 fois plus importante qu’à Toulouse." Le nitrate d’ammonium est une "substance chimique qui sert d’engrais aux agriculteurs. Elle se présente sous la forme de petites billes blanches inodores", a précisé Maëlys Septembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le port de Beyrouth (Liban), au lendemain des explosions, le 5 août 2020.
Le port de Beyrouth (Liban), au lendemain des explosions, le 5 août 2020. (AFP)