Cet article date de plus de cinq ans.

Le président iranien Rohani en visite d'État en France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Iran visite
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Hassan Rohani et sa délégation ont rencontré ce mercredi 27 janvier de grandes entreprises françaises à Paris, avec de potentiels gros contrats à la clef. Ce vent de libéralisme souffle-t-il aussi sur la société iranienne ?

Son élection en juin 2013 avait soulevé de grands espoirs en Iran. Durant sa campagne, Hassan Rohani avait promis une libération des prisonniers politiques et une amélioration des conditions de vie pour les Iraniens. Pour y parvenir, le nouveau président s'est fixé comme priorité de mettre fin à l'embargo contre son pays et donc à trouver un accord sur la question très sensible du programme nucléaire iranien. Un accord finalement conclu le 14 juillet 2015.

Rohani n’est pas si modéré que ça

Hassan Rohani est un dirigeant fréquentable, qui sert la main à François Hollande à l'ONU en septembre 2013. Mais pour les opposants au régime iranien, il est responsable des nombreuses atteintes aux Droits de l'homme. "Durant sa présidence, il y a eu en 2015 plus de 1 100 exécutions qu'il a lui-même approuvées", dénonce l'ancien chef du bureau des Droits de l'homme pour l'ONU en Irak. Une réalité qui dérange et qui risque de passer au second plan d'une visite historique en France censée marquer la relance des relations commerciales entre les deux pays.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.