Cet article date de plus de neuf ans.

Le Mossad suspecté de l’assassinat d’un responsable du Hamas

Les services secrets israéliens sont sur la sellette après la mort le 20 janvier dernier de Mahmoud Abdel Raouf Al-Mabhouh. Ce commandant du Hamas, suspecté de contrebande d’armes, a été assassiné à Dubaï dans sa chambre d’hôtel. Selon les experts l’opération porte la marque du Mossad. La France, l'Irlande et la Grande-Bretagne demandent des explications.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

C’est un commando de onze hommes qui est suspecté d’avoir tué l’un des fondateurs de la branche armée du Hamas (mouvement islamiste palestinien) Mahmoud Abdel Raouf Al-Mabhouh, le 20 janvier dernier dans sa chambre d’hôtel de Dubaï. Une opération rapidement attribuée au Mossad, les services secrets israéliens.

Pas de certitude pour l’instant, Israël dément, mais ce matin le chef de la police de Dubaï affirme avoir la conviction de l’implication du Mossad. Selon plusieurs experts des renseignements, cette opération porte bien la marque des services secrets israéliens.

L'opération semble de plus en plus s’apparenter à un fiasco. Principale erreur relevée par les spécialistes : les membres du commando ont copié les passeports de plusieurs citoyens européens résidant en Israël. Des citoyens complètement extérieurs à l’affaire qui se disent désormais inquiets pour leur vie. Le journal Harretz réclame déjà la démission du chef du Mossad Méir Dagan. Un homme réputé partisan de l'action directe et des "opérations de liquidation"

L’utilisation probable de ces faux passeports européens par les services secrets israéliens est en train de virer à la crise diplomatique. Aujourd’hui l’ambassadeur d’Israël en Grande-Bretagne est invité à s’expliquer au ministère des Affaires étrangères. Le Premier ministre Gordon Brown promet également une enquête exhaustive.

La France a de son côté accentué la pression pesant sur l'Etat hébreu en annonçant qu'elle allait demander "des explications à l'ambassade d'Israël" à Paris sur les circonstances du recours à un faux passeport français. L’Irlande vient également de convoquer l’ambassadeur d'Israël.

Baptiste Schweitzer, avec agences

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.