Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Le Hezbollah attaque l'armée israélienne à la frontière libanaise

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
REUTERS
Article rédigé par
France Télévisions

L'assaut du mouvement armé libanais a fait quatre blessés dans une zone occupée par Tsahal, à la frontière du Liban. En représailles, les Israéliens ont effectué des bombardements sur le sud du Liban.

Cette attaque est l'une des plus importantes depuis l'été 2006. Le Hezbollah libanais a annoncé, mercredi 28 janvier, avoir lancé une opération contre un convoi militaire israélien circulant à proximité de la frontière libanaise, dans le secteur contesté des fermes de Chebaa (occupé par Israël depuis 1967). Le communiqué de revendication porte le titre de "déclaration n°1", laissant entendre que d'autres sont à venir. 

D'après une source politique libanaise, plusieurs soldats israéliens ont été tués et blessés. La chaîne de télévision du Hezbollah, Al-Manar, affirme pour sa part que neuf véhicules israéliens ont été endommagés dans l'attaque. En Israël, une source militaire a fait état de quatre soldats blessés dans le tir d'un missile anti-char contre un véhicule de l'armée.

La réplique du Hezbollah à une frappe d'Israël en Syrie

La riposte israélienne a été immédiate. Une vingtaine d'obus tirés depuis Israël se sont abattus par la suite sur le sud du Liban, près du village de Ouazzani, en bordure du secteur des fermes de Chebaa, selon une source de la sécurité libanaise. Des hélicoptères d'attaque ont été déployés dans le secteur et l'armée tente de vérifier si l'assaut a donné lieu à une tentative d'enlèvement d'un soldat.

Ces affrontements armés surviennent dans un contexte de tensions croissantes depuis la mort, le 18 janvier dans une frappe aérienne israélienne contre la Syrie, d'un général iranien et de plusieurs membres du Hezbollah libanais. Le Hezbollah avait promis de venger ces morts. L'attaque de mercredi constitue la réponse du groupe chiite libanais à cette frappe aérienne, a expliqué un responsable politique libanais.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.