Un Palestinien devient une icône des manifestations à Gaza

Cette photo d'un manifestant torse nu est comparée au tableau "La Liberté guidant le peuple" d'Eugène Delacroix.

Un Palestinien lance des pierres lors des manifestations contre le blocus de Gaza, le 22 octobre 2018.
Un Palestinien lance des pierres lors des manifestations contre le blocus de Gaza, le 22 octobre 2018. (MUSTAFA HASSOUNA / ANADOLU AGENCY / AFP)

La photo est emblématique. Le photographe Mustafa Hassouna, de l'agence turque Anadolu, a immortalisé un manifestant palestinien qui protestait contre le blocus maritime de la bande de Gaza, lundi 22 octobre. La photo a été prise à Beit Lahiya, dans le nord de Gaza. On y voit un jeune homme torse nu, drapeau palestinien à la main, lancer une pierre avec une fronde. Son corps contraste avec l'arrière-plan, composé de reporters de presse vêtus de noir et de fumée.

"Si je me fais tuer, je veux être enveloppé dans ce drapeau"

Depuis sa publication, plusieurs internautes ont comparé ce cliché avec le tableau d'Eugène Delacroix La Liberté guidant le peuple. Pour d'autres, il évoque l'épisode biblique de David contre Goliath. Le jeune homme en question s'appelle Abu Amro et est âgé de 20 ans. Interrogé par Al Jazeera (en anglais), il affirme être "surpris que cette photo soit devenue virale". "Je participe toutes les semaines à des manifestations, je ne savais même pas qu'il y avait un photographe près de moi", dit-il.

"Le drapeau que je brandis est le même que celui que j'ai toujours dans les manifestations. Mes amis se moquent de moi et disent que c'est plus facile de lancer des pierres sans tenir un drapeau, mais je me suis habitué à ça, explique-t-il. Si je me fais tuer, je veux être enveloppé dans ce drapeau. Nous réclamons notre droit au retour et nous manifestons pour notre dignité."

Les Palestiniens revendiquent la Cisjordanie, annexée par Israël lors de la guerre des Six-Jours en 1967, comme territoire de leur futur État indépendant, ainsi que la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas, et Jérusalem-Est, qui deviendrait leur capitale.