Un jeune palestinien tué par l'armée israélienne en Cisjordanie

Selon Tsahal, l'adolescent de 16 ans participait à des émeutes visant des pèlerins juifs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des soldats israéliens à la frontière de la bande de Gaza, dans le sud d'Israël, le 7 décembre 2021. (MENAHEM KAHANA / AFP)

Un adolescent palestinien de 16 ans a été abattu par des soldats israéliens lors d'affrontements en marge d'un pèlerinage religieux juif dans le nord de la Cisjordanie occupée, a affirmé mercredi 25 mai le ministère palestinien de la Santé.

La victime, Ghaith Yamin, a été mortellement blessée à la tête "après un tir des forces israéliennes", lors d'affrontements près de la tombe présumée de Joseph, dans l'est de Naplouse, selon le ministère.

Ce lieu est révéré par les Juifs comme abritant la dépouille de Joseph, l'un des douze fils du patriarche Jacob. Pour les Palestiniens, la tombe est celle d'une figure religieuse musulmane locale.

Une "embuscade" revendiquée

Selon l'armée israélienne, des "centaines de Palestiniens ont participé à des émeutes au moment où les pèlerins juifs entraient dans la tombe de Joseph, jetant des pierres et des bombes incendiaires".

"Les soldats ont répondu en ouvrant le feu sur un suspect" qui lançait un cocktail Molotov, selon un communiqué de l'armée, ajoutant qu'une personne avait été "touchée" et que des "tirs avaient été entendus dans la zone".

Le mouvement armé palestinien Jihad islamique s'est félicité dans un communiqué de l'"embuscade" préparée par ses combattants contre les forces israéliennes et a confirmé des échanges de tirs entre les deux parties.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.