Méditerranée : la dérive d'un marin français

L'odyssée mystérieuse d'un marin français, recueilli par la marine israélienne alors qu'il était à la dérive depuis plusieurs jours. Il naviguait sans radio et sans gouvernail.

FRANCE 2

Il a dérivé pendant cinq jours, en pleine tempête. Jean-François Kollar n'avait quasiment plus de vivres lorsque la marine israélienne est venue à son secours. Dans la nuit de jeudi 17 à vendredi 18 janvier, les militaires pensent d'abord avoir affaire à un contrebandier lorsqu'ils repèrent un voilier, non loin des côtes de Gaza. Ils découvrent à bord un homme seul et épuisé. Blessé par plusieurs chutes, il est évacué à l'hôpital et son histoire, peu banale, fait les grands titres des médias israéliens.

Bientôt à nouveau sur son bateau

Parti de la Grande-Motte (Hérault) la veille de Noël, direction Madagascar où il réside. Au large de l'Égypte, il casse son ancre puis ses instruments de navigation tombent en panne les uns après les autres. À 67 ans, ce retraité affirme avoir déjà fait plusieurs tours du monde en bateau. Il veut reprendre bientôt sa route, mais cherche un skipper pour l'accompagner. Sans carburant, sans nourriture et sans argent, il compte faire appel à la générosité des habitants pour réparer son bateau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un voilier, le 29 juillet 2018. (photo d\'illustration) 
Un voilier, le 29 juillet 2018. (photo d'illustration)  (PATRIK STOLLARZ / AFP)