Pour les États-Unis, les colonies d'Israël ne sont pas contraires au droit international

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo estime que les colonies israéliennes en Cisjordanie ne doivent pas être considérées comme systématiquement illégales. Un chèque en blanc, considèrent certains, de Donald Trump à Israël.

FRANCEINFO

Psagot (Cisjordanie) est une petite colonie israélienne qui compte 1 800 habitants. La décision lundi 18 novembre de l'administration américaine de ne plus considérer comme illégales les implantations est unanimement saluée par les colons. Ils sont plus de 420 000 à peupler les implantations en Cisjordanie. C'est trois fois plus qu'il y a 25 ans. Une terre qu'ils ne veulent plus quitter.

"Occupation illégale"

À Ramallah, la capitale de l'Autorité palestinienne, la décision américaine n'a pas été comprise. Pour les Palestiniens, Washington a une nouvelle fois choisi son camp. "Les terres situées à l'intérieur de la frontière arrêtée en 1967 sont tout simplement palestiniennes. leur occupation est illégale", assure Mofed Nazzal, un Palestinien habitant Jénine. Les colonies israéliennes en Cisjordanie sont réparties dans près de 150 implantations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une colonie israélienne près de Bethléem (Cisjordanie), le 11 novembre 2010.
Une colonie israélienne près de Bethléem (Cisjordanie), le 11 novembre 2010. (HAZEM BADER / AFP)