Israël fait la paix avec les Émirats arabes unis et Bahreïn

Israël normalise ses relations avec les Émirats arabes unis et Bahreïn alors que le conflit israélo-palestinien reste dans l’ornière.

FRANCEINFO

La signature des accords entre Israël et deux monarchies arabes a lieu à Washington (Etats-Unis) mardi 15 septembre. Le premier acte symbolique des nouvelles relations entre les Émirats arabes unis et Israël est que les Émirats ont abrogé la loi de 1972 qui instaurait le boycott de l’État hébreu. Conséquence : les entreprises d’Israël se sont précipitées à Abu Dhabi avec dans leurs valises tous les produits high-tech fabriqués en Israël : cybersécurité, drones, missiles, systèmes anti-aériens... Autre acte symbolique : un avion également a pu relier Tel-Aviv à Abu Dhabi en survolant l’Arabie saoudite le 31 août, une première mondiale. La diplomatie américaine parle d’un pas de géant. 

Colère des Palestiniens

Les Palestiniens sont les grands perdants de cet accord. Sa signature "marquera un jour sombre dans l’histoire du monde arabe", a réagi le Premier ministre palestinien. Le Hamas refuse cet accord et accuse la Ligue arabe de pactiser avec Israël sans condition préalable au conflit israélo-palestinien puisque cet accord n’évoque pas l’arrêt de la colonisation israélienne des territoires palestiniens.




Le JT
Les autres sujets du JT
Juxtaposition d\'une photo du Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou prise le 28 mai 2017 à Jérusalem et d\'une photo du prince héritier d\'Abou Dhabi Mohammed ben Zayed, prise le 12 juin 2019 à Berlin.
Juxtaposition d'une photo du Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou prise le 28 mai 2017 à Jérusalem et d'une photo du prince héritier d'Abou Dhabi Mohammed ben Zayed, prise le 12 juin 2019 à Berlin. (GALI TIBBON / AFP)