Israël : "Ce que l'on attend de ce gouvernement, c'est l'apaisement", dit le président du Forum international pour la paix

Selon Ofer Bronchtein, la future coalition composée de huit partis qui va prendre la tête d'Israël va devoir apporter "de la sérénité" à un "pays fracturé".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des manifestants israéliens participant à un rassemblement devant la Knesset pendant un vote du parlement le 13 juin 2021, en soutien à la nouvelle coalition qui devrait accéder au pouvoir en Israël. (AHMAD GHARABLI / AFP)

"Ce que l'on attend de ce gouvernement, c'est l'apaisement", dit ce dimanche 13 juin sur franceinfo le politologue Ofer Bronchtein, président du Forum international pour la paix. La Knesset est réunie depuis 15h ce même jour pour valider un nouveau gouvernement, qui va succéder à celui mené depuis quinze ans par Benjamin Netanyahou. La future coalition composée de huit partis est "fragile" selon Ofer Bronchtein et va malgré tout devoir apporter "de la sérénité" dans un "pays fracturé""le débat politique est d'une violence jamais vue".

Une "coalition arc-en-ciel" à la tête d'Israël

"C'est presque toute la société israélienne, sauf les religieux orthodoxes, qui est représentée" dans cette coalition poursuit le politologue qui parle de "coalition arc-en-ciel", où vont se cotoyer "un parti islamiste modéré, un parti d'une gauche un peu radicale qui a à sa tête un porte-parole de la communauté gay, le parti travailliste qui a a sa tête une féministe ardente, des colons... (...) Pour la première fois, un parti arabe islamiste modéré fait partie de cette coalition. Un Arabe israélien va être ministre dans ce gouvernement. Ca permettra d'apaiser", espère Ofer Bronchtein.

Il y a deux semaines encore, il y avait la guerre avec Gaza. (...) Des cicatrices très importantes sont à soigner. (...) J'espère qu'une nouvelle ère est en train de s'ouvrir pour les Israéliens.

Ofer Bronchtein, politologue et président du Forum mondial pour la paix

franceinfo

Le président du Forum mondial pour la paix prévient : "Il est évident que par la disparité idéologique de ces composants, il y a des choses que ce gouvernement ne pourra pas faire." À cela, s'ajoutera une opposition toujours féroce de la droite et de l'extrême droite encore menées par Benjamin Netanyahou. "La nouvelle opposition à ce gouvernement va être d'une très grande violence, d'une très grande virulence, et va trouver tous les moyens démocratiques et non démocratiques pour perturber ce gouvernement."

Le nouveau gouvernement doit être confirmé ce dimanche 13 juin au soir par un vote de la Knesset, avant la passation de pouvoir ce lundi 14 juin. L'extrême droite a d'ores et déjà annoncé l'organisation d'une manifestation à Jérusalem-Est ce mardi 15 juin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.