Cet article date de plus de cinq ans.

Israël : Benyamin Nétanyahou accuse un ancien leader palestinien d'être responsable de l'Holocauste

Le Premier ministre israélien a affirmé qu'Adolf Hitler ne voulait pas exterminer les juifs, mais a été convaincu de le faire par un responsable religieux palestinien.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Benyamin Nétanyahou lors du 37e Congrès sioniste à Jérusalem (Israël), le 20 octobre 2015. (MENAHEM KAHANA / AFP)

C'est une déclaration pour le moins surprenante. Benyamin Nétanyahou a affirmé devant le Congrès sioniste, mardi 20 octobre, qu'Adolf Hitler n'avait à l'origine aucune intention d'exterminer les juifs. Selon le quotidien Haaretz (article abonnés en anglais), le Premier ministre israélien a déclaré que l'idée venait d'un leader Palestinien, Haj Amin Al-Husseini.

"Hitler ne voulait pas exterminer les juifs à cette époque, il voulait expulser les juifs, a affirmé Benyamin Nétanyahou. Et Haj Amin Al-Husseini est allé voir Hitler et lui a dit : 'Si vous les expulsez, ils vont tous venir [en Palestine].' 'Alors, que devrais-je faire d'eux ?' a demandé Hitler. 'Brûlez-les', lui a-t-il répondu."

Des déclarations contestées par les historiens

"Haj Amin Al-Husseini a par la suite été recherché pour crimes de guerre lors des procès de Nuremberg, parce qu'il avait joué un rôle central dans l'organisation de la solution finale", a ajouté le Premier ministre israélien, cité par le Jerusalem Post (en anglais).

Ces déclarations, qui sont historiquement fausses selon des experts de la Shoah cités par ABC (en anglais), interviennent alors qu'une nouvelle vague de violences et d'attentats oppose Israéliens et Palestiniens depuis plusieurs semaines. Quarante-cinq Palestiniens, un Arabe israélien et huit juifs israéliens sont morts depuis le début des heurts, le 1er octobre dernier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.